Cart(1)

Tunisie Post-révolutionnaire, urgences en suspens

La Tunisie ne peut relancer son économie qu’en s’engageant franchement et résolument dans une politique anticyclique ambitieuse. En adoptant cette démarche, notre étude propose un plan d’urgences économique et sociale, basé sur des projets de travaux d’infrastructures hydrique et routière. La jonction de ces deux projets impulserait une dynamique d’ensemble capable de sortir le pays de la pauvreté en eau et de désenclaver les régions rurales. Par retour sur investissement, l’agriculture irriguée, désenclavée et affranchie de la contrainte d’eau, connaitrait un bond qui générerait 600 000 postes d’emploi permanant. Ce résultat a été confirmé par deux scénarios différents : le premier concède l’octroi du supplément d’eau mobilisée à l’ensemble de l’agriculture. Le second privilégie la céréaliculture, notamment le blé. Ce dernier a été retenu puisqu’il offrirait, en prime, l’autosuffisance alimentaire, rendrait la balance commerciale agricole excédentaire (grâce à l’exportation du blé). Toutefois, certaines conditions d’ordre économique et d’autres d’ordre politique sont nécessaires à la réalisation de ces objectifs.

Auteur : Jalloul Sghari

Informations

Dimensions 15 × 21 cm
ISBN

978-9938-940-32-9

Parution

2018

Pages

268

Genre

Essai

Langue

Français

Catégorie ,

Avis

Aucun avis

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *