Cart(0)

Bref séjour au Paradis

Un séisme gigantesque qui bouleverse la planète.
Un quinquagénaire, amateur d’intrigues policières, qui entreprend d’élucider le meurtre de sa voisine.
Une enquête obstinée qui le conduit, malgré lui, vers une autre « affaire » : sa propre vie.
Un étrange procès où il est à la fois juge et accusé.
Une sentence qu’il prononce lui-même, et qui conjugue paix et assentiment : « j’ai été, je suis et tout est bien »

Auteur : Azza Filali

د.ت 24.00
View Book

Hammamiya, et autres histoires

Ce livre se décline comme une suite sautillante de bulletins d’humeur. C’est surtout un bel hommage à Hammamet et au cinéma. Plus encore le concept humaniste de « synchronicité » permet de tisser des liens entre les deux rives, entre les personnages, entre les images. Il nous apprend aussi, en creux, que l’on peut surmonter le manque en convoquant l’imaginaire et que… cela aide à vivre.

Auteur : Mohamed Boughanemi

د.ت 15.00
View Book

Adieu maman ! Redites moi la vie !

Farouk, un Tunisien parti en France après avoir décroché son bac, contre toute attente, pour y faire des études de droit, rencontre Sonia, une Polonaise, elle aussi exilée à la recherche d’une vie plus libre que celle que pouvait lui offrir son pays. Ils partagent un amour qui leur donne deux enfants ; la vie rêvée pour deux exilés qui se sont arrachés à leur terre natale pour réaliser leurs espoirs ! Hélas, le sort en décide autrement !

Auteur : Tahar Ben Meftah

Feuilleter le livre :

د.ت 24.00
View Book

Le chat et le scalpel

Par petites touches impressionnistes, ciblées et bien croquées, Soufiane Ben Farhat nous présente dans ce roman un portrait de la société tunisienne post 2011. L’analyse sans complaisance d’une société en crise, malade et désabusée, sans repères où tous les dévoiements sont permis : le bilan d’une décennie de chambardements.
Le narrateur, n’échappant pas à la crise de la cinquantaine, est un homme solitaire, tourmenté, désespéré de voir l’intelligence et ses références culturelles balayées par la bêtise, l’imposture et les certitudes.
La vraie réussite romanesque tient aux deux personnages féminins, la princesse berbère terrienne et la femme de la mer en rupture de ban par lesquelles le narrateur se dévoile. Ces deux femmes libres lui donnent l’occasion de nous révéler sa vérité. Seule l’écriture peut tenter de surmonter la folie actuelle. Ce roman du désenchantement est une belle tentative de rester vivant.

Auteur : Soufiane Ben Farhat

Feuilleter le livre :

د.ت 24.00
View Book

Les mille feuilles d’une vie

Les mille feuilles d’une vie est une œuvre poignante, un récit de courage, un itinéraire dans lequel chacun de nous trouvera un bout de sa patrie et un peu de sa terre promise. Celle d’hier, celle d’aujourd’hui tant l’itinéraire de l’Amiral est un peu celui de chacun d’entre nous, ceux d’hier, ceux d’aujourd’hui. Chaque pas est un bout du destin d’une grande partie de la jeunesse de ce pays. Dans son attachement aux personnes, dans sa lutte pour se hisser, dans la figure de la mère, celle du père, c’est un peu de nous tous, tunisiens, qui se révèle.

Auteur : Kamel Akrout

د.ت 15.00
View Book

L’autodafé

Dans ce roman, le romanesque émerge du réel et le réel du romanesque. C’est un bras de fer entre deux visons du monde : l’une épanouie dans la barbarie que régit l’argent pour dominer ; et l’autre, substantielle, démasquant le vivant à vif, palpable, de souffrance et de volupté. Ce bras de fer, nous le subissons à tout moment.
Par L’autodafé, terme synonyme d’une exécution publique par le feu de livres ou de personnes jugées hérétiques, l’auteur nous invite en enfer !

Auteur : Aberrazak Letaief

د.ت 20.00
View Book

Le rideau

Un soir, au théâtre, le rideau refuse de se lever. Contraints mais déboussolés, les acteurs jouent quand même. Tout comme eux, le monde chavire : chaque jour, des murailles s’élèvent, transformant les pays en contrées retranchées et hostiles…
A travers les trajectoires croisées de Caïd, Luana, Ezzou et les autres, ce roman trace un portrait saisissant de notre époque : une planète où les frontières font loi, où les pays se cadenassent, tandis que migrants et réfugiés, relégués derrière un invisible rideau, cheminent sur les bas-côtés de l’existence.

Auteur : Azza Filali

Feuilleter le livre :

د.ت 16.00
View Book

Souvenirs d’ici et d’ailleurs

Né à Bizerte, dans cette ville si marquée par le combat pour la libération nationale, Mohamed Larbi Bouguerra avait vingt ans en 1956 quand la Tunisie a accédé à l’indépendance. Ce livre parle de ça : de cette ville particulière qu’est Bizerte, de la rencontre entre un adulte en devenir et un pays à construire. Une idylle ? Certes non. Plutôt une union à cœur ouvert. Avec ses brouilles, ses élans et ses émotions, ses instants de fusion et ses incompréhensions tenaces. Ses succès et ses regrets.En mêlant anecdotes, réflexions sur l’exercice du pouvoir, crise linguistique, enseignement « militant » de la chimie, empêchements du monde arabe, évolution de l’islam, ce livre restitue le parcours d’un homme qui a la Tunisie à fleur de peau.

Auteur : Mohamed Larbi Bouguerra

Feuilleter le livre :

د.ت 25.00
View Book

Tante Sitta

Teber, de derrière son métier à tisser vertical, l’interpella dès son arrivée :
—Soukaina, viens t’asseoir à mes côtés, j’ai quelque chose d’important à te dire.
La jeune fille resta debout, appréhendant une mauvaise nouvelle, et de ses mains tremblantes, elle écarta les fils de chaîne du métier à tisser et passa sa tête à travers l’ouverture.
Teber la laissa faire et continua sur un ton grave :
—Ô, ma fille, tu dois savoir qu’il est dans nos traditions auxquelles nous attachons de l’importance et que nous perpétuons de génération en génération cet acte qui te protégera et t’honorera, celui de te mettre à l’abri des regards. Tu t’éclipseras, tel un soleil, pour un certain moment et tu ne sortiras de chez toi que le jour où ton prince charmant viendra te chercher…
Cet acte, d’une autre époque, d’une tradition séculaire, se nommait «El-hijba».
Amti Soukaina lâcha les fils de chaîne, ces barreaux, sortit sa tête de l’ouverture, ce parloir, et alla se coucher. Il était cinq heures de l’après-midi. Elle avait douze ans.

Auteur : Atef Gadhoumi

د.ت 15.00
View Book
Voir tous les livres